Skip to Content

    Politique contre l'agression, l'inconduite et le harcèlement sexuels

    Chez Lyft, nous croyons que tous les utilisateurs de la plateforme méritent un environnement respectueux et sécuritaire. À cette fin, Lyft, et dans beaucoup de cas, la loi, interdit toute forme d'agression sexuelle ou d'inconduite sexuelle, y compris le harcèlement sexuel.
    Comme défini par le National Sexual Violence Resource Center (NSVRC)[1]:
    • Une agression sexuelle est une conduite physique ou une tentative de conduite physique de nature sexuelle à laquelle l'utilisateur n'a pas consenti. De nature sexuelle peut signifier, mais sans s'y limiter, des parties du corps, comme la bouche, les seins, les fesses ou les parties génitales.
    • Une inconduite sexuelle, y compris le harcèlement sexuel, est une conduite non physique (verbale ou visuelle) de nature sexuelle sans consentement ou qui a l'effet de menacer ou d'intimider un utilisateur contre qui cette conduite est dirigée. Cela comprend les commentaires verbaux explicites et non explicites, comme le flirt, des commentaires personnels sur l'apparence et des questions sur le statut d'une relation. Le harcèlement sexuel comprend les expériences sexuelles qui n'impliquent pas de contact physique, comme les avances sexuelles, les demandes de faveurs sexuelles et les commentaires sexuels.
    Ce qui suit est des exemples d'agressions sexuelles et d'inconduites sexuelles. Il ne s'agit pas d'une liste exhaustive et inclusive au moment de déterminer s'il y a eu une violation de la présente politique :
    • Toucher, tripoter, pincer, embrasser, étreindre, tapoter, chatouiller, frôler le corps d'une autre personne, attaquer, faire des actes sexuels sous la contrainte, empêcher ou contraindre les mouvements;
    • Des avances ou propositions indésirables, comme des demandes répétées de rendez-vous ou de faveurs sexuelles; des messages ou des invitations suggestifs ou obscènes;
    • Une conduite non verbale, comme regarder, déshabiller du regard ou faire des gestes;
    • Le harcèlement de rue (crier, siffler);
    • Le partage indésirable ou l'affichage d'éléments visuels qui sont sexuellement suggestifs (objets, affiches, dessins animés, images ou dessins);
    • Une conduite verbale, comme des remarques lubriques, des qualificatifs basés sur le sexe, des commentaires obscènes, des commentaires désobligeants, des mots sexuellement dégradants, des insultes, des blagues à caractère sexuel, des insinuations ou du flirt;
    • Des commentaires explicites sur le corps d'un individu, une prouesse sexuelle ou des déficiences sexuelles
    Nous vous encourageons fortement à signaler rapidement à Lyft tous les incidents liés à une agression, à une inconduite ou à un harcèlement sexuel potentiel. Lyft a établi un processus pour les utilisateurs pour qu'ils soumettent leurs plaintes à travers l'appli Lyft ou par téléphone et Lyft réalisera une enquête impartiale de façon ponctuelle pour arriver à des conclusions raisonnables sur la base des renseignements collectés. Si une allégation est crédible, Lyft prendra une mesure pouvant aller jusqu'à la suppression permanente de l'accès de l'utilisateur et/ou de la conduite avec Lyft. Le processus d'enquête de Lyft assure la confidentialité dans la mesure possible et conformité avec la Politique de confidentialité de Lyft. Il n'y aura pas de représailles pour avoir fait de bonne foi une plainte ou avoir participé à une enquête contre un autre utilisateur.
    Puisque le but de cette politique est de dissuader une conduite indésirable, déraisonnable et dépréciative, Lyft pourrait considérer la conduite d'un utilisateur comme étant en violation avec cette politique même si elle ne s'élève pas au niveau d'une agression ou d'un harcèlement illégal en vertu de la loi applicable.
    [1] See Sniffen, C., Durnan, J., & Zweig, J. (2018). Helping industries to classify reports of sexual harassment, sexual misconduct, and sexual assault. Harrisburg, PA: National Sexual Violence Resource Center; Report.

    Encore besoin d’aide?